Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

jeudi 6 août 2009

James Thiérrée - "Raoul" le nouveau spectacle ♥



James Thiérrée, sculpteur d'illusion

source : lesoir.be/...article_702348.shtml

« Raoul », le nouveau spectacle de James Thiérrée, est en création mondiale à Namur, avant de tourner à Paris et Londres.



le 13 mai 2010 - frelon vert a dit...

On vient de l'apprendre aujourd'hui, James Thiérrée est de retour à Namur en septembre 2010 et en janvier 2011. La meilleure nouvelle de la journée!!!
theatre-de-namur-saison-2010-2011-le-retour-de-james-thierre.html

ENTRETIEN

Un épais mystère entoure la nouvelle création de James Thiérrée. Ça cloue, ça coud, ça visse dans les coulisses du Théâtre de Namur, et l'on se prend à deviner quelles sortes de créatures étranges viendront cette fois hanter le spectacle de l'artiste français, fils de Jean-Baptiste Thiérrée et de Victoria Chaplin, célèbres façonneurs d'imaginaires (le Cirque Bonjour, le Cirque imaginaire et le Cirque invisible). A quatre ans déjà, James arpente le chapiteau de ses parents en compagnie de sa sœur Aurélia. Il travaillera ensuite au théâtre et au cinéma, sous la direction de Peter Greenaway, Bob Wilson, Coline Serreau, Raul Ruiz ou Benno Besson, avant de créer ses propres spectacles dont « La symphonie du hanneton » qui lui vaut quatre Molière en 2006, ou encore la somptueuse « Veillée des abysses », mélange de cirque, danse, mime et humour. Aujourd'hui, il s'allie à sa mère Victoria (fille de Charlie Chaplin), aux costumes et accessoires pour créer « Raoul », seul en scène tissé de rêves faits main et d'imaginaires délicatement artisanaux. L'auteur et acrobate lève un coin du voile sur ce Raoul pour mieux en épaissir le mystère.

C'est la première fois que vous jouez seul ?

Oui, l'idée était d'en revenir au plus petit dénominateur, de parler au singulier comme si dans la plus petite molécule se trouvait la plus grande forme de mystère. Puis je me suis laissé divaguer sur cette idée. Mais je ne suis pas vraiment seul sur scène. Disons que Raoul est le seul de son espèce, mais il est entouré de poissons, méduses, fossiles d'oiseaux et autres pachydermes créés par ma mère. Je discute beaucoup avec elle pendant la création.

D'habitude, elle fabrique des créatures originales qui ne ressemblent à rien et sont créées à partir d'objets du quotidien. Mais cette fois-ci, je voulais évoquer des animaux connus, terriens, plutôt que de jouer sur la transformation d'objets. D'autre part, je ne suis pas complètement seul, car il y a trois autres personnes qui manipulent les créatures, me servent de doublures pour les transferts d'ombre, etc.

Vous semblez vouloir envelopper Raoul de mystère ?

J'essaie de ne pas m'enfermer dans un concept. Dans « La veillée des abysses », j'avais annoncé m'être inspiré de « La vie des abeilles » de Maeterlinck, mais au final le spectacle n'avait plus grand-chose à voir avec ça. Je reste dans l'évocation, dans les codes mystérieux du langage, de l'inconscient. Je préfère rester flou sur la narration, sur l'intention première. Je n'aime pas les définitions trop fortes, tout ce qui peut enfermer l'exploration. C'est la même chose dans ma vie et c'est d'ailleurs le thème du spectacle : on découvre quelqu'un qui se libère, qui se réveille. Raoul, c'est beaucoup de moi, forcément. Je ne peux pas vous en dire beaucoup parce que j'écris ce spectacle à mesure que je répète et je continue souvent à l'écrire après la première représentation.

Pouvez-vous nous en dire un tout petit peu plus tout de même sur Raoul ?

Je voulais dessiner un personnage de théâtre au sens le plus noble du terme sauf qu'il ne passera pas par la parole. Ce n'est pas un spectacle sur la solitude, mais une pièce sur un homme seul. S'il se parle, c'est à lui-même.

J'emmène Raoul dans un voyage mental aux allures épiques. Au début du spectacle, il est enfermé dans une tour et assiégé par lui-même. Une brèche dans cet enfermement le conduira à résoudre une énigme. Raoul n'est pas un superhéros. Ce n'est pas un roi, c'est un être humain qui renferme en lui un vaste monde.

Vous marchez fort à l'instinct ?

Au départ, j'ai une tonne d'idées et je laisse les choses se mettre en place. Une chose s'exprime qui en amène une autre qui modifie la première. Tout ça fait une pâte à modeler informe qui s'affine avec le temps. On fabrique les accessoires au fur et à mesure. J'aime beaucoup l'artisanat au théâtre. J'évite les moteurs et les projections vidéo. Pour fabriquer l'illusion, je préfère les fils qu'on tire, les trappes qu'on ferme, les jeux de lumière, etc.

Ce goût de l'artisanat, vous le tenez de vos parents ?

Notre mère nous a transmis ce goût des choses fabriquées et imaginées. Les enfants sont des éponges. J'ai juste maintenu une main sur ce langage et cette innocence-là. Je n'ai pas oublié le côté primitif de cette innocence, dans le bon sens du terme, dans le sens d'aller directement à la simplicité d'une idée et la livrer en toute bonne foi. Je préfère les spectacles qui renferment des profondeurs même inconnues du metteur en scène plutôt que ceux qui tentent de tout analyser.



Trailer "Raoul" de James Thiérrée





Extrait du spectacle (vidéo : qualité assez pauvre)




James Thiérée heralds his fourth piece, after La Symphonie du Hanneton, La Veillée des Abysses and Au Revoir Parapluie, a solo, as the end of a cycle. But just where it’s headed is a mystery. He sets the scene: ‘Raoul, a fallen king, has taken refuge in a tower he has built to shield himself from the world and from his demons…Yet one beautiful day, a visitor appears and courageously attacks both the building and its occupant. It is none other than Raoul, who has arrived to liberate himself from himself.’ James Thiérée’s shows mix pure poetry, theatre, circus arts, music and dance, and their magical moments have made a lasting impression on countless audiences. His silent, visual art speaks straight to the heart. Here, pleasure, happiness and surprise are more than just words.
http://www.maisondeladanse.com/en/.../james_thierree/


Articles :
http://www.actu24.be/article/mag/theatre/james_thierree_en_solo/283202.aspx
http://allezlesverts.lalibreblogs.be/..premiere-mondiale-de-l-enigmatique-raoul.html
http://www.lalibre.be/culture/scenes/..raoul-tout-un-prenom.html
http://www.lalibre.be/culture/scenes/.../james-thierree-seul-a-seul.html

James Thierrée, l'étoffe de ses songes
http://www.lefigaro.fr/theatre/2008/...-james-thierree-l-etoffe-de-ses-songes-.php

11 commentaires:

  1. J'aime bien l'ambiance. Ca doit être intéressant à voir en direct.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai pu voir ses premiers spectacles (pas en direct malheureusement) et c'est vraiment poétique et magique, je conseille vivement pour rêver et s'évader ;)
    Bisous !

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,
    Impossible d'avoir des billets. La billeterie a ouvert samedi matin, je m'y suis rendu, plus de place. J'y suis retourné Lundi matin, dans les premiers, plus de places. J'ai appelé mais rien... Quelqu'un a t il des places svp, a me revendre ?

    RépondreSupprimer
  4. Bonsoir,
    Avez-vous vu le spectacle de James Thiérrée? Sinon, n'hésitez pas! Si vous aimez aussi Chaplin, vous ne serez certainement pas déçu.
    J'aime beaucoup votre blog!
    M'autorisez-vous à le mettre dans la liste de mes amis?

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour, Frelon Vert, malheureusement je ne peux aller voir ce spectacle, mais j'espère vivement le voir en dvd un jour.
    Sinon, j'adore Chaplin :)
    Merci pour le commentaire et c'est avec plaisir que tu peux mettre un lien vers ce blog, j'ai vu que tu as mis un article sur le spectacle, j'irais le lire plus attentivement prochainement.
    Bonnes Fêtes de fin d'année,
    Bisous.

    RépondreSupprimer
  6. Bonnes fêtes de fin d'année aussi!
    J'ai découvert ton blog par le fait que tu cites le mien dans l'article de James Thiérrée: allezlesverts.lalibreblogs. J'y parle aussi d'un court métrage de Chaplin qui m'a semblé avoir inspiré son petit-fils. En mai 2010, je vais voir le spectacle de ses parents à Namur. Je t'en toucherai un mot. Au plaisir de te lire.

    RépondreSupprimer
  7. Merci !

    Comme quoi je n'ai pas menti en disant que je n'avais pas encore lu avec attention (trop occupé à décorer le sapin de Noel aujourd'hui) donc c'était assez rapido et je n'ai pas fait le lien lol.
    Mais effectivement j'avais déjà lu ton article et je l'avais trouvé très intéressant.

    J'avais vu des extraits d'un spectacle de ses parents sur Arte, c'est tout autant poétique à voir, d'ici là (Mai 2010), je te souhaite par avance un bon spectacle, et ok pour tes impressions, merci!

    Bises

    RépondreSupprimer
  8. + Ajout pour le Frelon Vert :
    J'ajouterais également un lien vers ton blog ;)

    RépondreSupprimer
  9. Je suis en train de faire une analyse de spectacle sur Raoul... je crois que c'est grâce à James Thierrée que j'ai découvert la catharsis <3 En tout cas ton article est super, je n'avais pas trouvée cette interview de James Thierrée!
    Je ne sais pas si tu as vu le Cirque Invisible, de Jean Baptiste Thierrée et Victoria Chaplin, mais il vaux aussi le coup d'oeil!

    RépondreSupprimer
  10. On vient de l'apprendre aujourd'hui, James Thiérrée est de retour à Namur en septembre 2010 et en janvier 2011. La meilleure nouvelle de la journée!!!
    http://allezlesverts.blogs.lalibre.be/archive/2010/05/12/theatre-de-namur-saison-2010-2011-le-retour-de-james-thierre.html

    RépondreSupprimer
  11. je vais mettre ton message dans le post ;) merci pour l'annonce Frelon Vert,
    Bises !

    RépondreSupprimer