Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

samedi 25 novembre 2006

Douce folie

Douce folie
Folie douce
Mousse jolie
Jolie Frimousse


Douce folie de rire et d'aimer
À en devenir une écorchée complètement cinglée.

Vivre à fleur de peau
Ne pas avoir peur de se jeter à l'eau.


Goûter la vie sans peur
Sans attendre son heure.

Être curieuse de tout
Tout ce qui peut avoir du goût.


Reculer les limites de l'imagination
On peut le faire de bien des façons.




Ensuite.... sans en avoir l'air...
Proclamer 'royaume', son petit paradis imaginaire
Avec panneau à l'arrière
Frappé d'un : « interdit aux crises de nerfs ».

..... Continuer d'accumuler
Les sensations volées...

Et s'envoler....


Poème © Liz - 25/11/2006
Photos : Liz ©

Douce Folie - J'aime

Vous me pardonnerez
Je vais vous saouler.
Car je me doute
que parmi vous, certains lèveront les yeux au ciel,
En proclamant que je rêve,
Ou encore que je suis une folle de plus qui se complaît à dire
'j'aime'.

Oui, certes,
Folle, je le suis...
Pour ce qui concerne les rêves...
Je rêve et j'adore ça : être happée par cet imaginaire incontrôlable.
Je réalise de beaux et doux rêves en technicolor et même en musique...
Mais revenons-en au fait :
J'aime.


'J’aime’ éveillée,
Autant que 'j'aime' en rêvant,
'J'aime' quitte à me perdre dans la mélancolie
Ou dans la folie,
'J’aime’ à en pleurer
tellement c'est beau,
‘J’aime’ à en faire briller les étoiles dans nos yeux,
'J’aime’ à en danser
et
à le faire rire dès que ça me prend,
'J’aime’ à en sauter sur le canapé comme une enfant
Car le bonheur est là
il nous enveloppe.


Comment expliquer qu'il est tout.
C’est une chose impensable,
pour certaines personnes,
de se dire qu'on ne vit pratiquement que pour l'être que l’on dit aimer.
Pourtant ça ne m'empêche pas de me réaliser, de découvrir
Et encore moins de m'épanouir.
Je flotte.... Je l'aime.

J’ai du mal à m'imaginer sans lui.
C'est comme si on me mutilait...
Qui aime se faire mutiler ?
Se faire arracher le coeur qui bat à l'unisson avec celui de son compagnon ?
Très peu pour moi, non merci.

J'aime
Et si j'agace encore et encore en le criant en riant...
Je veux bien accepter comme punition
De copier mille fois :
« Il est mon amoureux, mon ami, mon homme, mon amant
Est-ce si dément ?
Je l'aime à la folie
Je l'aime totalement
With whole reason and insanity sublimates.»

Écrit à l’endroit, à l’envers
Conjugué à tous les temps.

Poème © Liz - 25/11/2006Photos : Liz ©